Entrez votre recherche

video-img
Auto / Moto

L’entretien d’une capote Jimny

Partager
img

Avoir un cabriolet Suzuki Jimny traduit une jolie voiture en toutes circonstances, que ce soit sous un beau soleil avec le toit enroulé ou sous un ciel couvert, au chaud sous la capote. Pour ce faire, il est important de toujours veiller sur la qualité et la propreté du toit amovible, qui constitue un réel atout de beauté pour ce type de véhicule. À ce titre, découvrez les étapes à connaître pour l’entretien d’une capote Jimny.

Le lavage de la capote Jimny

Après avoir roulé les cheveux au vent et le soleil sur la peau pour une belle couleur halée, il est temps de penser à regarder du côté de la capote Jimny. Après la belle aventure, il est fort possible que le toit amovible enroulé ait accumulé saleté et poussière. Aussi, il est nécessaire de le laver pour qu’il préserve sa beauté et son imperméabilité. Le lavage se fait avec le toit ouvert et bien étendu sur la carrosserie.

Dans ce contexte, il faut penser à utiliser de l’eau froide propre et une brosse douce. Le nettoyage doit se faire en passant la brosse de l’avant vers l’arrière en un geste droit pour éliminer poussière et saleté. Ensuite, il faut passer un jet d’eau claire à haute pression, avec une distance de 30 cm pour éviter d’abîmer la toile. Le jet d’eau doit se faire aussi d’avant en arrière en veillant à faire disparaître toutes les traces de poussière et de saleté. 

Après le rinçage, il faut passer au séchage, avec un chiffon doux (microfibre ou peau de chamois) sans pelures, ou à l’air libre, à l’abri du vent. L’utilisation d’un nettoyant n’est utile qu’en cas de taches tenaces (moisissures, pollen, fiente d’oiseau, sève d’arbre…). 

L’entretien des accessoires associés

Une capote Jimny ne serait pas totalement fonctionnelle sans les joints et charnières. Aussi, l’entretien de ces pièces doit faire partie des tâches incontournables associées à l’entretien du toit amovible.

Pour les joints et charnières, il faut utiliser du détergent doux non corrosif et de l’eau propre. Après rinçage, ces parties doivent être bien séchées à l’air libre, puis lubrifiées avec un produit spécifique à chaque matière. Il faut noter que pendant le lavage de la capote Jimny, les joints doivent être protégés et préservés en toute étanchéité.

La lubrification des joints et charnières doit se faire 2 à 3 fois par an avec un savon à la silicone pour éviter qu’ils ne soient poreux. 

La protection et imperméabilisation de la capote Jimny

Prendre soin de la capote Jimny consiste aussi à la protéger et à l’imperméabiliser. Pour ce faire, il est crucial d’utiliser des produits spécifiquement destinés à cet effet, que la matière soit en tissu ou en vinyle. Cet entretien doit se faire en moyenne tous les mois ou tout au plus tous les deux mois. 

Avant application, il faut secouer le flacon puis l’appliquer de manière homogène sur une matière propre et sèche, à l’abri du vent et des courants d’air. 3 couches sont nécessaires pour une protection optimale, et un temps de séchage au soleil d’au moins 15 minutes doit être observé entre chaque application. Enfin, ces étapes terminées, il reste à essuyer avec un chiffon microfibre les éventuels jets ou projections sur la carrosserie. 

Mathieu

Je me présente : Mathieu, la créateur du Journal du Web, un site d'actualité généraliste. Diplômé d'une école commerce, j'ai plein de projets en cours, cela faisait un petit moment que je voulais lancer un site d'actualité. J'ai voulu parler de thèmes très différents : Internet, les réseaux sociaux, Life Style, High Tech, bref tout le monde y trouvera son bonheur !

  • 1

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *