RGPD : les questions posées par le ticket de caisse dématérialisé

Si vous suivez l’actualité, vous avez probablement entendu parler de l’interdiction probable en 2023 de l’impression automatique des tickets de caisse. Ce qui signifierait ainsi que, quels que soient le montant et la nature de vos achats, vous ne recevriez plus une preuve papier de vos achats à quelques exceptions près (produit avec une durée légale de garantie par exemple). Si au début cela peut paraître une bonne idée d’un point de vue écologique, cette mesure a en réalité fait grincer quelques dents et elle n’en finit plus d’être repoussée. 

Dans cet article, on vous donne ainsi quelques clés de compréhensions en vous exposant les interrogations soulevées par le ticket de caisse dématérialisé à propos de la gestion des données (RGPD).

Des pratiques commerciales frauduleuses suspectées

Même si on peut présumer que les entreprises auront toujours besoin d’un rouleau TPE pour l’encaissement par carte bleue, imaginons un monde où les tickets de caisse papier n’existent plus du tout. Déjà, cela poserait problème si jamais on vous suspecte d’avoir volé une marchandise. Car sans ticket de caisse à montrer au vigile, vous n’avez rien pour prouver vos achats ! De même, si vous constatez un souci avec un produit alimentaire quelconque, il sera bien plus complexe d’obtenir un échange.

Évidemment, des solutions ont été proposées à cela comme l’envoi d’un e-mail à chaque achat ou encore d’un historique des achats sur le compte de fidélité. Problème pour l’e-mail déjà : cela implique de le divulguer à une multitude de magasins et il est difficile de prévoir ce qu’ils en feront. La CNIL a d’ailleurs déjà alerté sur le sujet en précisant que les fins de prospection commerciale seront strictement interdites. Sauf que comme c’est très difficilement vérifiable (vous avez déjà pu le constater en vous inscrivant sur des sites Web), on peut s’attendre à des abus.

Des applications de tickets dématérialisés qui ont toutes des défauts

En dehors du mailing et du compte de fidélité qui posent problème, d’autres entreprises ont proposé une solution avec une technologie qui serait davantage respectueuse du consentement et de la vie privée des consommateurs. Nous pensons notamment aux applications dédiées qui permettent de scanner le QR code qui va s’afficher après le paiement afin de consulterson ticket de caisse n’importe quand et n’importe où.

S’il est vrai que les magasins ne devraient plus avoir accès à vos données personnelles puisque celles-ci sont chiffrées et que vous n’aurez aucun mail à leur fournir, cela ne veut pas dire que tout est sécurisé pour autant. En effet, si un hacker parvient à tromper le système, il peut avoir accès à une quantité astronomique de data qui ont une certaine valeur sur le darknet. Autre souci des applications : celles-ci doivent effectuer un partenariat avec le magasin pour qu’on en fasse usage. 

Cela signifie qu’à moins qu’une application ne sorte du lot dès le début, vous allez vite devoir vous retrouver avec plusieurs applis. Les enseignes ont également tout à gagner à ce que l’application propose des fonctions pour fidéliser le client. C’est pourquoi au final, on sera toujours incité à consommer davantage. Est-ce vraiment ce que l’on souhaite pour la planète ?

Newsletter

Sur le même thème

Pourquoi réaliser un bilan de compétences ?

Envisager de réaliser un bilan de compétences n'est jamais...

Le télémètre laser : révolutionnant la mesure de distances

Depuis son invention, le télémètre laser a révolutionné la...
Mathieu
Mathieuhttp://www.lejournalduweb.fr/
Je me présente : Mathieu, le créateur du Journal du Web, un site d'actualité généraliste. Diplômé d'une école commerce, j'ai plein de projets en cours, cela faisait un petit moment que je voulais lancer un site d'actualité. J'ai voulu parler de thèmes très différents : Internet, les réseaux sociaux, Life Style, High Tech, bref tout le monde y trouvera son bonheur !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici