Les Défis de la Saison des Pluies en Djibouti

L’arrivée de la saison des pluies au Djibouti est toujours anxiétante et source d’inquiétude pour ses résidents. Bien que des pluies soient bienvenues pour rafraîchir le climat aride et fournir l’eau essentielle à tous, la saison des pluies à Djibouti pose de nombreux défis et difficultés pour les populations et la ville. Certains sont liés à la disponibilité, à la qualité et à la distribution de l’eau ainsi qu’aux catastrophes naturelles comme les inondations. Dans cet article, nous explorons en détail les défis auxquels le Djibouti doit faire face durant la saison des pluies.

Inondations et Glissements de Terrain

Durant la saison des pluies en Djibouti, de nombreux territoires sont particulièrement exposés à de graves inondations. Lorsque les pluies sont très intenses et répétées, le volume d’eau important provoque des débordements, principalement dans les localités du Nord. Les inondations sont fréquemment causées par le relèvement des eaux marines qui s’engouffrent dans certains lacs, entraînant la catastrophe. L’augmentation des risques d’inondations est due aux pesanteurs sismiques endiguant le drainage naturel des eaux, et au réchauffement climatique qui aide à la formation de précipitations soudaines.

Une conséquence des inondations est la formation de glissements de terrain, qui sont liés à l’ouverture de fissures dans les flancs des montagnes sèches. Ces glissements, qui sont généralement plus importants en période de précipitations, entraînent le mouvement de pierres et de terres instables, dont l’impact est d’autant plus destructeur que les constructions se situent directement dans leur chemin. Les infrastructures, les routes et les maisons se trouvent alors englouties sous les débris et les coulées.

Maladies Hydriques et Animales

Durant la saison des pluies, l’humidité et l’eau stagnante sont des facteurs donnant lieu à l’apparition de maladies, que les moyens de préventifs de la population djiboutienne sont trop souvent insuffisants pour contenir. De nombreuses maladies qui peuvent affecter le bon fonctionnement d’un organisme font alors leur apparition. Les maladies hydriques, telles que la poliomyélite, la bilharziose, et le « choléra » sont responsables de nombreux problèmes de santé et affectent principalement les régions d’Afrique de l’Est.

Les animaux domestiques indigènes sont eux aussi menacés par les précipitations abondantes et intenses. Dans cette saison, des pluies excessives ont entraîné des crises alimentaires et la perte de biens de nombreuses familles à travers le plateau du Lac Abbé. Les habitants du plateau assument que c’est dû aux animaux sauvages, qui traversent les zones cultivées et dévorent toutes les récoltes.

Densité de Population et Logements Précaires

La forte densité de population djiboutienne s’ajoute aux défis posés par la saison des pluies. Les habitats précaires font partie intégrante de la vie djiboutienne. Beaucoup d’habitations sont construites sans autorisation, et entourent souvent des voies d’écoulement. L’utilisation des matériaux peu résistants tels que les tôles ondulées ou les parpaings endommagent encore l’environnement. En raison du mauvais état des infrastructures, les rues se remplissent d’eaux stagnantes qui contribuent à l’apparition des maladies et du moustique tigre .

Inondations, Sécheresse et Perte d’Emplois

Dans certaines régions du pays, les précipitations peuvent être plus faibles que la normale, autrement dites, une sécheresse se produit. Le dessalement de la terre s’accélère et il devient de plus en plus difficile pour les agriculteurs de cultiver des produits de qualité. Les agriculteurs sont prudents de ne pas s’engager dans des cultures dont la viabilité ne peut être garantie et les agriculteurs djiboutiens perdent alors leurs moyens de subsistance. Beaucoup sont forcés de plier bagage et de chercher des emplois ailleurs. Cette situation, aussi bien humaine qu’environnementale, est récurrente et très préoccupante.

La Saison des Pluies en Djibouti, Conclusions

La saison des pluies en Djibouti est source de problèmes créés par l’instabilité du climat et les conséquences qui en résultent, telles que la formation de glissements de terrain, la propagation des maladies hydriques et la sécheresse. Les habitants djiboutiens sont particulièrement affectés, car leurs moyens de soutien et leurs actifs sont directement touchés par les effets des précipitations. Plus que jamais, des moyens de prévention et des campagnes éducatives sont nécessaires pour aider la population à s’adapter aux défis de la saison des pluies en Djibouti.

Newsletter

Sur le même thème

Promos de croisières : vos prochaines vacances de rêve à petit prix

Les promos de croisières représentent une opportunité exceptionnelle de...

Location aux Saintes : comment se déplacer ?

Les Saintes, cet archipel pittoresque niché au large de...

Découverte des Antilles Françaises par David Saroni Lyon

Les Antilles françaises, un archipel de rêve où la...
Mathieu
Mathieuhttp://www.lejournalduweb.fr/
Je me présente : Mathieu, le créateur du Journal du Web, un site d'actualité généraliste. Diplômé d'une école commerce, j'ai plein de projets en cours, cela faisait un petit moment que je voulais lancer un site d'actualité. J'ai voulu parler de thèmes très différents : Internet, les réseaux sociaux, Life Style, High Tech, bref tout le monde y trouvera son bonheur !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici