Les défis de la mousson au Cambodge

La saison des pluies au Cambodge est une période riche en possibilités, mais aussi en défis. La mousson provoque des changements spectaculaires dans le paysage, favorise la croissance de cultures et peut aussi causer des inondations, des troubles sanitaires et d’autres effets secondaires potentiellement négatifs. Dans cet article, nous examinerons les transformtions que le Cambodge connaît lors de la saison des pluies, les avantages et les risques qui lui sont associés et les solutions qui peuvent être mises en place pour gérer cette saison unique.

Comment la mousson affecte le Cambodge

Le Cambodge, un petit pays du Sud-Est asiatique, subit tous les ans les effets dévastateurs de la mousson. Dans ce pays, la saison des pluies commence au mois de mai et dure jusqu’au mois de septembre. Cette période est critique car elle est marquée par des pluies excessives et des inondations.

La mousson cause d’importants dommages aux cultures qui occupent une grande partie de l’espace des terres arables. Les plus touchées sont la riziculture, la canne à sucre et le maïs. Selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), en 2019, 25 % des terres agricoles du Cambodge ont été sous l’eau. La perte des cultures et des produits alimentaires pendant la saison des pluies peut rapporter des pertes considérables pour l’économie cambodgienne, car l’agriculture est l’un des principaux piliers de l’économie du pays.

La mousson affecte également l’alimentation en eau potable. Une eau insalubre est une condition répandue, particulièrement en période moussonnale où les réservoirs et les ruisseaux débordent, polluant ainsi les sources alimentant les ménages. Il est estimé que près de la moitié de la population au Cambodge utilise une eau non traitée pour son usage domestique. Les conséquences sont graves et entraînent une augmentation des maladies liées à l’eau, notamment des maladies diarrhéiques qui peuvent être mortelles.

La mousson affecte aussi l’habitat, principalement dans les régions rurales du Cambodge. En effet, les fortes pluies peuvent endommager les maisons faites en matériaux fragiles comme le bambou et les touffes d’herbe. De nombreuses familles se retrouvent alors sans abris et doivent dépendre de l’aide humanitaire pour continuer à vivre.

En conclusion, la saison des pluies au Cambodge a des effets négatifs sur le pays et constitue un réel défi à relever dans un proche avenir. La population locale dépend fortement des cultures alimentaires, de l’accès à l’eau potable et de bonnes conditions d’habitat. Diverses solutions doivent être mises en place, notamment pour prévenir des catastrophes climatiques et leurs conséquences graves tant sur l’alimentation, l’eau potable que sur l’habitat.

Newsletter

Sur le même thème

Mathieu
Mathieuhttp://www.lejournalduweb.fr/
Je me présente : Mathieu, le créateur du Journal du Web, un site d'actualité généraliste. Diplômé d'une école commerce, j'ai plein de projets en cours, cela faisait un petit moment que je voulais lancer un site d'actualité. J'ai voulu parler de thèmes très différents : Internet, les réseaux sociaux, Life Style, High Tech, bref tout le monde y trouvera son bonheur !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici