Les saisons de pluies au Mali

La saison des pluies au Mali est une période de l’année très attendue par les populations qui y habitent. Elle est marquée par la présence régulière des précipitations et des inondations, et bien que durable, elle n’est pas sans risques. Les Sais des pluies au Mali sont d’une grande importance pour le pays car elles favorisent la production agricole et contribuent à l’approvisionnement et à la sécurité alimentaire dans la région et dans le pays. Dans cet article, nous examinerons la dynamique des Saisons des pluies au Mali, leurs spécificités, leurs avantages et leurs risques.

Aperçu général de la saison des pluies au Mali

Le Mali jouit de deux saisons des pluies. La première saison s’étend d’avril à juin et la seconde saison, appelée la «petite saison des pluies» s’étend de septembre à octobre. Les inondations des basses terres et des cours d’eau sont communes, principalement en mai et en juin. La météo des saisons des pluies est lourde et chaude. On observe aussi un riche brouillard qui se raréfie dans l’après-midi.

Les précipitations moyennes pour la première saison des pluies s’élèvent à 4 mm et 10 mm pour la seconde. La température moyenne est de 30 à 35 degrés Celsius. Durant cette période, le taux d’humidité moyen est relativement bas, entre 50 et 60 pour cent. Les régions les plus humides sont situées dans le nord et le centre du Mali.

Inondations lors des saisons des pluies au Mali

Les fortes précipitations ont des conséquences négatives dans certaines régions du pays telles que le delta du fleuve Niger. Les inondations et les crues annuelles nuisent aux terres agricoles et provoquent des destructions aux infrastructures. Les routes sont en mauvais état et inaccessibles pendant la saison des pluies. Les routes intérieures côtières, complètement inondées, peuvent être très risquées. La chaleur torride et les inondations rendent les déplacements difficiles.

Les inondations en période de pluies atténuent la pression sur la nappe phréatique qui alimente le système d’irrigation. D’un autre côté, la saison sèche permet aux agriculteurs d’avoir une meilleure vue des problèmes liés à l’irrigation des terres agricoles.

L’impact des saisons des pluies sur l’agriculture malienne

L’agriculture est le pilier de l’économie malienne et la sécurité alimentaire des agriculteurs est très dépendante des saisons des pluies. Les céréales comme le mil, le maïs, le sorgho et le riz sont essentielles à la subsistance et peuvent être cultivées seulement après le début des saisons des pluies. Les récoltes sont donc très sensibles aux variations du climat et une inundation trop tôt ou trop tard peut causer des dommages aux récoltes et aux cultures.

Les bovins sont la principale source de subsistance dans les zones rurales. Les saisons des pluies fournissent une alimentation suffisante aux troupeaux, mais une sécheresse prolongée peut entraîner la mort des bêtes et la perte de l’économie locale. Par conséquent, les gouvernements locaux effectuent un suivi météorologique et des prévisions pour s’assurer que les agriculteurs obtiennent des récoltes abondantes et viables.

Les avantages des saisons des pluies en Hautes terres

Les saisons des pluies sont aussi très importantes pour les communautés vivant dans les hautes terres. Les agriculteurs dans ces régions peuvent pratiquer des cultures de contre-saison et irriguer leurs cultures grâce aux pluies abondantes. Les communautés et les villages des hautes terres se félicitent des récoltes abondantes de cultures comme le maïs et le sorgho et bénéficient des retombées économiques positives qui en découlent.

Les saisons des pluies peuvent aussi être une bénédiction pour les animaliers qui comptent sur la terre pour subsister. L’alimentation supplémentaire pour leur troupeau leur permet de maintenir une économie viable et de s’assurer que leurs exploitations peuvent continuer.

Conclusion

Les saisons des pluies au Mali sont une période qui procure aux agriculteurs et aux éleveurs de l’espoir et une perspective optimiste pour leur avenir. Les précipitations abondantes offrent aux personnes vivant dans toutes les régions du Mali la possibilité de s’engager dans des cultures et à l’élevage qui, sans les saisons des pluies, n’existeraient pas. Ces saisons sont le seul moyen pour que de nombreuses personnes puissent bénéficier de la sécurité alimentaire dont ils ont besoin pour nourrir leurs familles et contribuer à l’économie de leur pays.

Newsletter

Sur le même thème

Mathieu
Mathieuhttp://www.lejournalduweb.fr/
Je me présente : Mathieu, le créateur du Journal du Web, un site d'actualité généraliste. Diplômé d'une école commerce, j'ai plein de projets en cours, cela faisait un petit moment que je voulais lancer un site d'actualité. J'ai voulu parler de thèmes très différents : Internet, les réseaux sociaux, Life Style, High Tech, bref tout le monde y trouvera son bonheur !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici