Entrez votre recherche

video-img
Technologie

Comment améliorer la gestion de votre parc informatique ?

Mathieu
Partager
img

Aujourd’hui, les services informatiques travaillent activement afin de proposer le plus de services possible à leurs utilisateurs. Autrefois, les services informatiques étaient des centres de coûts, en effet on regardait surtout ce qu’ils coûtaient plutôt que ce qu’ils pouvaient apporter. Pourtant, un système d’information innovant et efficace peut devenir un véritable avantage concurrentiel en apportant toujours plus de services à ses utilisateurs. Ces services pouvant augmenter la productivité des employés, leur faciliter le travail, améliorer leurs conditions de travail, etc. Le problème c’est que les équipes informatiques passent énormément de temps à gérer leurs parcs informatiques, faire du dépannage, de la maintenance … Les services informatiques manquent donc de temps pour se consacrer aux projets de services. Mail alors, comment pourraient-ils gagner du temps et donc améliorer leur gestion de parc informatique et leurs postes de travail ?


Homogénéiser les matériels et les logiciels de son parc informatique

Cela peut sembler être une évidence, et pourtant nombreux sont les parcs informatiques non homogènes. Pourtant, la standardisation des équipements et des logiciels informatiques est une nécessité, elle facilite grandement leur gestion et leur maintenance. Moins le parc informatique est hétérogène et plus il est simple et peu coûteux à maintenir.

La meilleur stratégie est d’identifier les besoins utilisateurs puis de les regrouper par configuration matérielle et logicielle, on peut ainsi définir plusieurs types de postes de travail, par exemple pour les services administratifs, des postes avec 4 Go de RAM et un processeur Intel Core i3 pourrait être un profil matériel commun, pour la partie logicielle, les services administratifs ont souvent en commun des logiciels très connus de traitement de texte et de comptabilité par exemple.

L’homogénéité du parc de postes de travail assure également un maximum de sécurité, en effet les services informatiques ayant une bonne connaissance de leurs parcs matériel et logiciels, ils peuvent plus facilement les maintenant à jour.

Le BYOD peut simplifier la gestion de parc informatique

De plus en plus de DSI en parlent, mais peu le font. Le BYOD (Bring Your Own Device) consiste à encourager les utilisateurs à venir travailler avec leur propre ordinateur personnel au travail contre une indemnisation mensuelle, celle-ci étant très minime comparé au coût de maintenance d’un poste de travail.

Le gros avantage étant que le service informatique n’a plus à effectuer la maintenance du poste de travail de l’utilisateur, il n’a plus qu’à l’assister et lui fournir ses applications via un serveur de virtualisation d’applications par exemple, ou en les lui installant directement sur son poste.

Attention tout de même aux problématiques de sécurité, cette démarche nécessite de sensibiliser ses utilisateurs aux risque de la sécurité informatique.

Le BYOD peut être complété par du télétravail, les utilisateurs peuvent travailler depuis chez eux avec leur propre ordinateur, la ville de Paris va d’ailleurs expérimenter le télétravail à grande échelle très prochainement.

La virtualisation de poste de travail pour simplifier la gestion de votre parc informatique

La virtualisation des postes de travail (ou VDI pour Virtual Desktop Infrastructure) facilite énormément leur maintenance. Du côté matériel, les points d’accès sont robustes et interchangeable simplement. Leur durée de vie est jusqu’à 2 fois supérieure à celle d’un poste lourd classique, c’est donc jusqu’à 2 fois moins de renouvellement de parc informatique !

Côté logiciel, la virtualisation de poste de travail est une révolution, il vous suffit de créer une ou plusieurs images maîtres qui contiennent le système d’exploitation (par exemple Windows 7 ou Linux), d’y installer ses logiciels (Microsoft Office, logiciels de comptabilité, etc), puis de les déployer d’un simple clic sur ses points d’accès.

La plupart des solutions VDI fournissent une console de gestion centralisée qui apporte de nombreuses fonctionnalités : gestion du parc informatique centralisée, arrêt et démarrage planifié des postes (donc économie d’énergie et amélioration de la durée de vie de vos postes), grande flexibilité de vos positions : vous pouvez en un clic modifier totalement le fonctionnement d’une salle, une homogénéité totale de votre parc informatique puisque la gestion de vos postes par groupe de besoins est grandement facilité, il existe également d’autres fonctionnalités et avantages.

D’un point de vue technique, le fonctionnement est simple : vous remplacez vos PC lourds par des points d’accès et toute la puissance de calcul est déportée sur des serveurs “Hyperviseurs” qui exécutent les OS et les applications, les utilisateurs accèdent à leurs machines via le déport d’affichage.

Les limites de la virtualisation de poste de travail

Même si la virtualisation des postes de travail comporte énormément d’avantages, il existe plusieurs contraintes et limites :

  • La gestion des serveurs : Il faut acheter et configurer des serveurs parfois complexes et chers, il est nécessaire d’avoir dans son équipe une personne connaissant déjà ces technologies
  • Les performances multimédias : A moins d’investir dans des serveurs très coûteux équipés de carte graphiques toute aussi coûteuses, oubliez l’utilisation de logiciel 3D, PAO, CAO, de vidéo en haute définition, etc.
  • PCA et PRA compliqué : Vous êtes dépendant de votre réseau et de vos serveurs, si le réseau rencontre un dysfonctionnement ou si l’un de vos serveurs tombe en panne, c’est une partie ou la totalité de vos utilisateurs qui sont au chômage technique.

Il existe d’autres limites qui dépendent du besoin de chaque parc informatique.

Quelle alternative à la virtualisation de poste de travail ?

La virtualisation de poste de travail classique peut satisfaire de nombreux services informatiques, cependant il existe aujourd’hui une solution française qui va plus loin : neo ceBox ! La différence ? Les machines virtuelles (les postes de vos utilisateurs) ne sont plus exécutées sur des serveurs, mais sur vos points d’accès ! Ainsi même en cas de panne réseau, vos utilisateurs peuvent encore travailler, vos PRA / PCA sont donc améliorés, votre SLA peut atteindre les 99% !

L’autre avantage réside dans le fait que cette solution a été développé en partenariat avec Intel, elle fonctionne donc sur des points d’accès Intel Nuc, la machine virtuelle travaille directement sur le chipset graphique de la carte mère et donc les performances multimédias sont les mêmes que sur un PC classique. Il s’agit d’une importante innovation car aujourd’hui ces performances sont inégalées.

En résumé, cette solution rassemble tous les avantages du VDI et du poste lourd, il s’agit d’une solution économique et écologique. De plus il s’agit d’une solution française de l’éditeur 100% dédié à la virtualisation de poste de travail : Neocoretech.

Si vous souhaitez plus d’informations, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de l’entreprise : Neocoretech, virtualisation de poste de travail.

Tags
Mathieu
Mathieu

Je me présente : Mathieu, la créateur du Journal du Web, un site d'actualité généraliste. Diplômé d'une école commerce, j'ai plein de projets en cours, cela faisait un petit moment que je voulais lancer un site d'actualité. J'ai voulu parler de thèmes très différents : Internet, les réseaux sociaux, Life Style, High Tech, bref tout le monde y trouvera son bonheur !

  • 1

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *