Entrez votre recherche

video-img
Santé / Bien-être

Défibrillateur, différence entre DSA et DEA

Partager
img

Le défibrillateur semi-automatique et le défibrillateur automatique sont deux types d’appareil destinés à l’usage du grand public dont la vocation est de rétablir le rythme cardiaque d’une victime d’arrêt du cœur. On les trouve aujourd’hui de nombreux établissements publics ou privés pour pouvoir prodiguer les premiers soins rapidement et sauver des vies. Mais quelle est la différence entre le DSA et DEA. Le point sur le sujet.  

Le rôle et fonctionnement d’un défibrillateur 

Le défibrillateur est un appareil fournissant un choc électrique externe (cardioversion) visant à déclencher un courant électrique dans le cœur d’un individu présentant des troubles du rythme cardiaque. Pour limiter le risque de mort subite due à un arrêt cardiaque, il est désormais possible pour les établissements non sanitaires de s’équiper d’un défibrillateur. Et parmi les équipements destinés à l’usage grand public figure le défibrillateur Semi-automatique et le défibrillateur entièrement automatique. 

Comme le défibrillateur manuel dont l’usage est destiné aux professionnels, ces deux types d’appareils sont destinés au rétablissement du rythme cardiaque normal, via le courant électrique calibré en durée, en intensité et forme, transmis par les électrodes larges et plates qui le composent. 

DSA Vs DEA

Le décret du 4 mai 2007 ont rendu possible l’utilisation d’un défibrillateur Automatisé Externe ou DAE par le grand public. On parle alors ici du DEA et du DSA dont le point commun est de sauver la vie d’une victime d’arrêt cardiaque. L’usage de ces deux appareils n’est pas réservé à des personnes ayant suivi une formation de secourisme. Tout le monde peut s’en servir. Découvrez ce qui distingue ces dispositifs. 

Le DSA (Défibrillateur semi-automatique)

Le DSA est un appareil disposant d’un système de sécurité et qui fonctionne suite à une pression  sur le bouton de déclenchement. Ce type d’appareil ne fonctionne qu’après validation humaine en vue de la délivrance du choc. 

Pendant l’utilisation du DSA, personne ne doit toucher victime pour lui permettre de bénéficier de l’intégralité du choc. Effectivement, au moindre toucher, la décharge est répartie entre la victime et l’individu à son contact, et le choc sera réparti en générant une sensation désagréable chez la personne en bonne santé et une insuffisance de choc pour le patient. 

Le DSA était autrefois destiné à des personnes initiées. Mais aujourd’hui des modèles de plus en plus simples d’utilisation et nécessitant peu de manipulations sont disponibles pour l’usage grand public. 

Le DEA (défibrillateur entièrement automatique)

Le DEA fonctionne par commande vocale, sans intervention après avoir analysé le rythme cardiaque. Le témoin doit s’éloigner au moment où le défibrillateur opérera. La seule intervention que doit effectuer le secouriste pour l’utilisation du DEA consiste à la pose des électrodes. 

Le DEA envoie le choc après avoir informé le témoin sauveteur de son intervention, en fonction du résultat de l’analyse, et cela peut être immédiat, mais après message vocal annonçant « choc dans 3-2-1 ». Le DEA convient pour un milieu public où la majorité des individus ne savent pas manipuler l’appareil. 

Dans tous les cas, le défibrillateur, qu’il soit semi-automatique ou entièrement automatique, analyse toujours le rythme cardiaque de la victime. En cas de fibrillation, le premier propose le choc au patient, et le second agit automatiquement. 

Mathieu

Je me présente : Mathieu, la créateur du Journal du Web, un site d'actualité généraliste. Diplômé d'une école commerce, j'ai plein de projets en cours, cela faisait un petit moment que je voulais lancer un site d'actualité. J'ai voulu parler de thèmes très différents : Internet, les réseaux sociaux, Life Style, High Tech, bref tout le monde y trouvera son bonheur !

  • 1

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *